« Lena Paugam est artiste de théâtre. Son approche de la scène est liée à une attention pour la musicalité des œuvres, elle s’intéresse particulièrement aux rythmes qui caractérisent la présence de l’acteur et travaille souvent en collaboration étroite avec les auteurs qui écrivent pour elle. Entre 2015 et 2018, elle était artiste associée à La Passerelle, scène nationale de St-Brieuc. 

Après une Licence de Philosophie (Paris 1) et un Master de recherche en Etudes Théâtrales (Paris 3), Lena Paugam a été formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2012). Elle a également soutenu en 2017, au sein du dispositif SACRe (PSL University), une thèse de doctorat en recherche-création dans le domaine du théâtre.

 

Entre 2012 et 2016, elle a réalisé un cycle de huit pièces artistiques intitulé « La Crise du désir, espaces d’incertitudes, états de suspension ». Cette période, lui ayant permis d’explorer le rapport entre désir et sidération chez Claudel, Duras et Norén, s’est achevée par la création d’un diptyque réunissant deux variations autour des Trois Sœurs de Tchekhov : Les Cœurs Tétaniques, de Sigrid Carré Lecoindre et Les Sidérées, d’Antonin Fadinard.

 

En tant que comédienne, au théâtre, elle a successivement travaillé avec Grégoire Strecker, Linda Duskova, Xavier Maurel et Claire Chastel. Pour le cinéma, elle a notamment interprété l’un des rôles principaux dans L’Ombre des Femmes, de Philippe Garrel (Quinzaine des réalisateurs, 2015).

 

En 2012, elle a fondé la Compagnie Lyncéus à Binic (22) et a travaillé, dès 2013, à la création du Lyncéus festival, dédié aux écritures contemporaines in situ. En 2015, la Cie Lyncéus s’est transformée en collectif d’artistes.

 

La Compagnie Alexandre est née en 2017 à St-Brieuc (22). Cette association porte les projets que développe Lena Paugam indépendamment du Collectif Lyncéus, notamment trois créations de monologues : Hedda, de Sigrid Carré Lecoindre (2018), Echo, de Xavier Maurel (2019), et De la disparition des larmes, sur un texte de Milène Tournier (2020).  Une mise en scène d’Andromaque de Jean Racine est en cours de production.

 

Enfin, depuis 2018, Lena Paugam mène un nouveau cycle de recherche autour de la notion d’Idiotie. Ce cycle, initié par La Communauté des têtes folles, d’après Les Idiots de Lars Von Trier (Lyncéus festival 2018), se poursuit avec un travail en collaboration avec Zelda Bourquin sur L’Idiot de Dostoïevski sous forme de série théâtrale montée avec une troupe de comédiens amateurs et avec le projet Li(g)ne, commande d’écriture passée à l’autrice Babouillec (création envisagée pour 2022). »

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now