Avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Lena Paugam a débuté sa formation dans les Côtes-d’Armor sous la direction de Jeanne François, puis à Paris, en Hypokhâgne et Khâgne, avec Philippe Duclos et Yves Steinmetz et, enfin, au Conservatoire du XVème dans la classe de Liza Viet.

 

Elle a, par ailleurs, obtenu une licence de Philosophie en 2007 et, en 2009, un Master 2 en Études Théâtrales qui lui a permis de porter son attention rigoureuse sur les dramaturgies contemporaines et plus spécifiquement sur l’écriture de Noëlle Renaude à laquelle elle a consacré deux mémoires de recherche et deux mises en scènes (A tous ceux qui, en 2008 et Une Belle journée, en 2010).

Au CNSAD, elle a travaillé sous la direction de Jean-Damien Barbin, Caroline Marcadé, Yvo Mentens, Sylvain Lewitte et Denis Podalydès.

En tant que comédienne, elle a notamment travaillé avec Grégoire Strecker dans Intérieur de Maurice Maeterlinck et avec Linda Duskova dans Das ist die Galerie d’après Paysage sous surveillance d’Heiner Muller. Elle a également interprété l’un des rôles principaux de L’Ombre des Femmes, un long métrage de Philippe Garrel (Quinzaine des réalisateurs, Festival de Cannes 2015).

En 2013, Lena Paugam fonde la compagnie Lyncéus (devenue collectif d'artistes en 2015). Elle a mis en scène Simon (Tête d’Or – Première Partie – de Paul Claudel), puis, Et dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit, d’après Les Yeux bleus cheveux noirs de Marguerite Duras et Détails de Lars Norèn. Ses mises en scène en 2015 étaient consacrées à la jeunesse: elle a monté Le 20 Novembre de Lars Norén en immersion dans un lycée de St-Brieuc et Laisse la jeunesse Tranquille de Côme de Bellescize, pièce écrite à partir d’entretiens avec des jeunes de 18 à 25 ans.

 

En 2016, elle signe un diptyque intitulé Au point d’un désir brûlant comprenant Les Sidérées d’Antonin Fadinard et Les Cœurs Tétaniques de Sigrid Carré Lecoindre. Ces deux mises en scène lui permettent d’achever  un doctorat de recherche et de création initié en 2012 au sein du dispositif SACRe (Université PSL).

Depuis 2015, elle est artiste associée à La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc.

Tout en poursuivant son activité de codirection artistique au sein du collectif Lyncéus, Lena paugam crée, en 2017, la compagnie Alexandre, destinée à porter ses projets individuels. 

En janvier 2018, elle a créé le spectacle Hedda à la scène nationale de St-Brieuc, un texte de Sigrid Carré Lecoindre qu'elle met en scène et interprète seule en scène. (à voir en Avignon du 6 au 26 juillet 2018 au théâtre de la Manufacture)

En juin 2018, elle initie un travail autour du scénario du film Les Idiots de Lars Von Trier dans le cadre de la création du spectacle La Communauté des têtes folles. La première étape de ce projet est présentée en version in situ au Lyncéus Festival 2018.

En 2019, elle crée Echo, ou la parole est un miroir muet, de Xavier Maurel à la scène nationale de Châteauvallon. 

LENA PAUGAM 

(English Presentation)

   Before joining the National Conservatory of Dramatic Art in Paris, Lena Paugam began her training in Côtes-d'Armor under the direction of Jeanne François, then in Paris, in Hypokhâgne and Khâgne, with Philippe Duclos and Yves Steinmetz and, lastly, at the Conservatoire du XVème in the class of Liza Viet.

She also obtained a degree in Philosophy in 2007 and, in 2009, a Master 2 in Theater Studies that allowed her to pay close attention to contemporary dramaturgy and more specifically to the writing of Noëlle Renaude to which she has dedicated two research memoirs and two stagings (To all those who, in 2008 and A beautiful day, in 2010).

At CNSAD, she worked under the direction of Jean-Damien Barbin, Caroline Marcadé, Yvo Mentens, Sylvain Lewitte and Denis Podalydes.

As an actress, she has worked with Grégoire Strecker in Interior of Maurice Maeterlinck and with Linda Duskova in Das ist die Galerie d'après Paysage under surveillance by Heiner Muller. She has also played one of the main roles of The Shadow of Women, a feature film by Philippe Garrel (Directors' Fortnight, Cannes Film Festival 2015).

In 2013, Lena Paugam founded the company Lyncéus (now an artist collective in 2015). She directed Simon (Head of Gold - First Part - by Paul Claudel), then, And in the look, the sadness of a night landscape, after The Dark Eyes Blue Hair of Marguerite Duras and Details of Lars Noren. Her stagings in 2015 were devoted to youth: she mounted Lars Norén's On November 20 in immersion in a high school in St-Brieuc and leaves the youth Tranquille Como Bellescize, written piece from interviews with young people from 18 to 25 years old.

In 2016, she signed a diptych titled At the Point of a Burning Desire, including Sidés by Antonin Fadinard and Les Tétraniques de Sigrid Carré Lectenant. These two stagings allow him to complete a doctorate of research and creation initiated in 2012 within the SACRe system (PSL University).

Since 2015, she is an associate artist at La Passerelle, the national scene of Saint-Brieuc.

While continuing her activity of artistic co-direction within the Lyncéus collective, Lena paugam creates, in 2017, the Alexandre company, intended to carry her individual projects.

In January 2018, she created the show Hedda at the national scene of St-Brieuc, a text by Sigrid Carré Lecoindre she staged and performed alone on stage. (to see in Avignon from July 6 to 26, 2018 at the Manufacture Theater)

In June 2018, she initiated a work around the screenplay of Lars Von Trier's Les Idiots as part of the creation of the show La Communauté des tête folles. The first stage of this project is presented in an in situ version at the Lyncéus Festival 2018.

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now