plg_de_la_disparition_des_larmes-2088.jpg
De la disparition des larmes - Episode 1DE LA DISPARITION DES LARMES - EXTRAIT
00:00 / 19:56

Au cours du mois de décembre 2020, avec le soutien du centre culturel de La Ville Robert à Pordic (22), ont été enregistrés plusieurs extraits du texte de Milène Tournier DE LA DISPARITION DES LARMES.

 

Ce texte, lu ici par Lena Paugam, devait être créé pour la scène en novembre 2020. Les dates de représentations publiques ont été reportées sur la saison 21-22

DE LA DISPARITION DES LARMES

 

Texte: Milène Tournier

Conception, et interprétation:  Lena Paugam

Création sonore: Lucas Lelièvre

Création lumières: Jennifer Montesantos

Création 2021

.

Troisième et dernier volet de la série de portraits de femmes modernes en amour, De la disparition des larmes prend la forme d’une performance musicale où, à travers le corps et la voix d’une comédienne, le réel d’une poésie slamée vient se frotter à la fiction théâtrale.

 

Ce projet est issu d’une commande de la Péniche Pop à partir d’un Lamento de Barbara Strozzi, (Diporti di Euterpe, op.7 - n°4). Ce morceau étend le moment suspendu universel et incommensurable de la plainte. Ici, l’autrice Milène Tournier, le créateur sonore Lucas Lelièvre et la metteure en scène et interprète Lena Paugam s’étonnent de la disparition progressive des larmes dans le monde moderne et se demandent comment le temps court et s’arrête parfois. En quelle mesure les lamentations sèches de la femme qui nous parle sont-elles contraires au sens de l’Histoire ? Y aurait-t-il un parallèle à faire entre le réchauffement climatique et la pétrification de sa vie ? En quoi le retour des larmes y ferait-il révolution ? 

 

Le texte est adressé à un spectateur inconnu, dont on ne sait plus rien, qui a disparu depuis longtemps et qui, peut-être, est dans la salle. Celle qui parle a 35 ans mais pourrait en avoir mille. Elle fait partie de ces gens qui traversent le monde en invisibles, qui existent sur les marges. Elle occupe ses journées avec les vieux de son immeuble. D’un appartement à l’autre, celui de Madame A., de Monsieur B., de Monsieur C., elle peuple les solitudes et met son corps au service des solidarités muettes. Depuis la tour de banlieue où elle habite, immobile depuis vingt ans, restée là à attendre celui qui est parti, elle observe les nuages, collectionne des phrases, regarde BFM, et médite chaque jour sur ce qui reste et ce qu’on oublie.

 

La création du spectacle a eu lieu le 29 juin 2021

à La Ville Robert - espace culturel de Pordic (22)

 

PRODUCTION : Compagnie Alexandre

COPRODUCTION :  Théâtre du Champ-au-Roy (Guingamp),

La Ville Robert (Pordic),

Le Quai des Rêves (Lamballe)

et Le Pont des Arts (Cesson-Sévigné).

DIFFUSION : CPPC – Centre de production des paroles contemporaines.


 

 

Les dates de la tournée 21-22 de LA DISPARITION DES LARMES.jpg